Eng I

Fr

>

Né en 1965 en République démocratique du Congo, Rigobert NIMI étudie la mécanique et devient ouvrier dans un chantier naval. La technique apprise lui permet de transcender la réalité du monde extérieur pour créer des maquettes composées d’éléments métalliques et plastiques issues de son imagination : « il est impossible d’attraper des étoiles, mais dans l’imagination tout est possible ». A partir d’objets de récupération et de déchets industriels, Rigobert nous emmène sur les rivages d’un horizon dévoilé avant lui par le grand Bodys Isek Kingelez, il crée des œuvres d’une extrême précision, symboles d’une réalité nouvelle, brillante, mécanique bien huilée loin du chaos et des souffrances quotidiennes de la vie kinoise que ces maquettes d’un autre monde font oublier. Rigobert a été exposé régulièrement en Afrique (Congo-K, Côte d’Ivoire), mais aussi au Museum of Fine Art de Houston, à Monaco, au Guggenheim de Bilbao, en France, en Belgique.